GUSTAVE DRON (1856-1930)

Député-maire de Tourcoing, sénateur du Nord

Derniers bonheur, parties de cartes - Carte postale début 20e - Collection privée Acheré - Dépôt Lille 3 IRHIS
Accueil > Les temps difficiles > Les dernières années du dronisme > Ses derniers projets et travaux

Troisième partie - Chapitre 9 - Paragraphe 3/15

Ses derniers projets et travaux

De retour aux commandes de la cité, son activité de parlementaire faiblira sensiblement. Mais à Tourcoing, il redevient ce qu’il a toujours été, un premier magistrat certes compétent mais aux décisions indiscutées. En particulier, dans l’immédiat, il lui porte à coeur de voir réaliser son projet de la Maison de Retraite, sans en référer à quiconque. Mais cette fois la situation n’est plus la même.

Il a dû admettre la présence de deux adjoints socialistes qui lui reprochent cette opiniâtreté solitaire. Les premières récriminations de ceux-là ne se font pas attendre. Le 13 août, INGHELS fait savoir au cours de la séance qu’il juge anormal que les socialistes soient tenus à l’écart des Commissions administratives des Hospices et du Bureau de Bienfaisance. Il les écoute mais ne les entend pas. Il poursuit son action solitaire.

Version imprimable

Dans ce chapitre :


gustave DRON

Mémoire de Maîtrise en histoire contemporaine politique
de l’Université de Lille 3.
Octobre 1988

auteur

Bruno SIMON

Avertissement

MENTIONS LÉGALES

Le contenu de ce site est sous licence Creative Commons :

Creative Commons BY-NC-SA