GUSTAVE DRON (1856-1930)

Député-maire de Tourcoing, sénateur du Nord

Usine Duvillier-Mote Fils de Tourcoing, bobinnage et ourdissage - A.G. - Médiathèque municipale de Tourcoing

Première partie - Chapitre 4 - Paragraphe 4/11

Les cantines scolaires

Tourcoing eut la chance d’être parmi les toutes premières villes de France à instituer les cantines scolaires. Leur organisation est résumée par DRON dans un rapport qu’il présenta au Conseil municipal le 25 mai 1892 :

« L’État exige la fréquentation des écoles de six à treize ans et admet les enfants dans les asiles maternels à partir de trois ans. (...)

À onze heures, l’enfant doit quitter l”école, il est exposé à tous les dangers de la rue jusqu’à l’heure du midi qui est celle de repas dans toutes nos familles ouvrières. Mêmes dangers pour le retour à l’école. (...)

Si nous examinons la question d’une manière plus minutieuse, si nous observons les cas particuliers, la nécessité de cette mesure est encore plus évidente. Ici, le père prend son repas du midi au dehors, près de la fabrique ; la mère va en journée pour grossir les revenus du ménage. Là, c’est le père et la mère qui travaillent à l’usine ; combien de jeunes ménages ouvriers ayant un ou deux enfants seront heureux de recourir aux crèches et de trouver les cantines, voulant économiser les premières années du mariage pour économiser quelque argent (...) ».

Ainsi est créé le service des cantines scolaires qui permet aux enfants de rester à l’école sous la surveillance des maîtres. Ajoutons qu’il incite les familles ouvrières à placer leurs enfants à l’école publique plutôt que privée, même s’il serait exagéré de n’y voir qu’un calcul politique.

Installées à l’intérieur des écoles, elles offrent des menus variés : pot-au-feu, boeuf mode, boeuf rôti, oeufs, riz, petits-pois, nouilles, macaroni, pommes de terre, etc. On sert du lait aux enfants des maternelles tandis que les “grands” des écoles primaires ont droit à la bière ! Ajoutons que les cantines scolaires étaient gratuites pour les familles indigentes.

Version imprimable

Dans ce chapitre :


gustave DRON

Mémoire de Maîtrise en histoire contemporaine politique
de l’Université de Lille 3.
Octobre 1988

auteur

Bruno SIMON

Avertissement

MENTIONS LÉGALES

Le contenu de ce site est sous licence Creative Commons :

Creative Commons BY-NC-SA