GUSTAVE DRON (1856-1930)

Député-maire de Tourcoing, sénateur du Nord

Accueil > Un homme, une ville > Une action politique autoritaire > WALDECK-ROUSSEAU et le bloc des gauches

Seconde partie - Chapitre 4 - Paragraphe 2/14

WALDECK-ROUSSEAU et le bloc des gauches

En 1899, la France traverse la terrible crise politique qui découle de l’affaire DREYFUS. En février, le Président de la République FÉLIX FAURE meurt. A Paris, DEROULÈDE tente un coup de force contre l’Élysée facilement arrêté [1]. Mais il n’en faut pas moins pour créer une telle émotion chez les républicains que ceux-ci, modérés ou radicaux, progressistes ou libéraux, resserrent les rangs. C’est ainsi que naquit le gouvernement WALDECK-ROUSSEAU en juin 1899. Il liquida l’”Affaire” par la grâce de DREYFUS et entreprit un programme calqué sur celui des “opportunistes” des années 1880.

Les socialistes voulaient des réformes sociales, les radicaux poussaient le projet d’un impôt sur le revenu, et les modérés ne voulaient entendre ni les uns ni les autres. Le rassemblement du “Bloc des Gauches” ne pouvait donc se faire, en toute logique politique, que sur la “Défense Républicaine”, contre l’illusion du « complot matériel qui n’est nulle part, mais dans la conspiration morale partout » [2].

Cette politique de programme commun, sans rapport avec la réalité, devait résister près de six ans à ses adversaires. GUSTAVE DRON, le 22 mai 1990 approuve la politique de ce nouveau gouvernement par le vote de confiance. Parmi les opposants, nous trouvons le député conservateur de Roubaix, EUGÈNE MOTTE, qui vient de battre aux législatives de 1898 le socialiste JULES GUESDE.


[1Condamné à 10 ans de bannissement sous le cabinet WALDECK-ROUSSEAU pour cette action.

[2WALDECK-ROUSSEAU, 28 février 1899, discours devant la Chambre des députés.

Version imprimable

Dans ce chapitre :


gustave DRON

Mémoire de Maîtrise en histoire contemporaine politique
de l’Université de Lille 3.
Octobre 1988

auteur

Bruno SIMON

Avertissement

MENTIONS LÉGALES

Le contenu de ce site est sous licence Creative Commons :

Creative Commons BY-NC-SA