GUSTAVE DRON (1856-1930)

Député-maire de Tourcoing, sénateur du Nord

Seconde partie - Chapitre 5 - Paragraphe 5/10

La loi du 7 juillet 1904

Cette courte accalmie de l’année 1903 était de celles qui précèdent les gros orages : le 7 juillet 1904, une loi du gouvernement COMBES qui vivait ses derniers mois, abolit purement et simplement l’enseignement congréganiste, ne faisant plus la différence entre établissements autorisés ou non autorisés. La fermeture des écoles doit être appliquée sans retard. Alors le 13 juillet, l’administration municipale, soutenue par les autorités préfectorales et fermement entraînée par DRON, ratifie la fermeture de dix écoles religieuses.

Quand démissionne COMBES, le 18 janvier 1905, son oeuvre de laïcisation est accomplie, et ses dernières conséquences s’enchaîneront jusqu’à leur aboutissement logique. La dispersion des congrégations, la fermeture, l’inventaire et la mise en vente des anciens bâtiments scolaires congréganistes s’étalèrent sur trois ans, jusqu’en 1907.

Version imprimable

Dans ce chapitre :


gustave DRON

Mémoire de Maîtrise en histoire contemporaine politique
de l’Université de Lille 3.
Octobre 1988

auteur

Bruno SIMON

Avertissement

MENTIONS LÉGALES

Le contenu de ce site est sous licence Creative Commons :

Creative Commons BY-NC-SA