GUSTAVE DRON (1856-1930)

Député-maire de Tourcoing, sénateur du Nord

Bureau de Bienfaisance de Tourcoing - L.L - Médiathèque municipale de Tourcoing
Accueil > Un homme, une ville > Une oeuvre de bienfaisance (...) > Président de la Commission d’enquête sur les (...)

Seconde partie - Chapitre 6 - Paragraphe 5/14

Président de la Commission d’enquête sur les mines

Pour son quatrième mandat législatif, il est également président de la Commission des mines et donc membre de la Commission d’enquête sur les mines du Pas-de-Calais. Cette enquête avait été ouverte par la Chambre en conséquence de la célèbre catastrophe de Courrières, qui avait fait de nombreuses victimes et avait eu un retentissement national. Il prend la parole le 3 avril 1906 à La Chambre pour soutenir ses collègues de travail, les députés ÉMILE BASLY et JEAN BOUVERI, en annonçant à LOUIS BARTHOU, ministre des Travaux Publics du ministère CLÉMENCEAU, la toute prochaine communication des dépositions de l’enquête qu’ils ont menée à Lens et à à Billy-Montigny. Puis, faisant suite à JAURÈS, il interrompt BARTHOU pour dénoncer l’attitude du patronat des mines à l’égard des délégués ouvriers :

« La vérité n’est pas moins, comme vient de le dire M. JAURÈS, que, jusqu’à présent, au lieu de rechercher la collaboration des délégués mineurs et de profiter de leur expérience, on a paralysé leur action autant qu’on a pu et qu’on les a considérés comme des gêneurs qu’il faut mettre à l’écart. ».

Version imprimable

Dans ce chapitre :


gustave DRON

Mémoire de Maîtrise en histoire contemporaine politique
de l’Université de Lille 3.
Octobre 1988

auteur

Bruno SIMON

Avertissement

MENTIONS LÉGALES

Le contenu de ce site est sous licence Creative Commons :

Creative Commons BY-NC-SA